Les méthodes les plus connues pour extraire le CBD

Le CBD ou cannabidiol fait partie des composés chimiques qui attirent l’intérêt de beaucoup de curieux, et ceci pour une raison toute simple : cette plante de la famille du chanvre classique n’a pas les effets secondaires qu’on reproche à ses semblables. C’est même tout le contraire. Consommé sous forme de fleurs, de cristaux ou même d’huiles, le CBD n’est pas pas nocif pour la santé et peut même, s’il est consommé avec prudence, être bénéfique à l’organisme. Comme beaucoup de produits naturels, il est possible d’extraire le CBD des plantes pour en tirer le maximum d’avantages et le consommer. Quels sont les avantages à consommer le CBD et comment est-il extrait ?

L’origine du CBD et ses propriétés

Le CBD, qui est un acronyme pour cannabidiol, fait partie de la composition de la plante de chanvre. Il arrive en deuxième position en termes de concentration derrière le THC. Contrairement à celui-ci, dont la consommation provoque des dommages irréversibles sur le cerveau, le CBD n’est ni nocif, ni addictif et n’a pas pour effet de détériorer le système nerveux. Des études ont même prouvé que consommé avec les bonnes doses et avec parcimonie, il peut avoir plusieurs avantages comme :

  • une diminution du stress et de l’anxiété chez les personnes dépressives ;
  • un soulagement des courbatures chez les sportifs ;
  • un apaisement des douleurs à courts terme ;
  • une diminution de l’inflammation ;
  • une réduction des symptômes des personnes ayant des troubles neurologiques comme l’épilepsie.

Le CBD a donc énormément de bienfaits sans tous les effets secondaires qu’on associe à la consommation du chanvre classique. Le CBD est tout à fait légal et vendu sous différentes formes sur internet et même dans des boutiques un peu partout en France. Il est possible d’en consommer sous forme de fleurs, de liquide pour cigarette électronique et même sous forme de cristaux. Il est possible de l’extraire directement des plantes à l’aide de plusieurs procédés pour profiter au maximum de ses bienfaits. Nous allons passer en revue tous les procédés d’extraction qui existent pour garder le maximum de CBD.

Comment est extrait le CBD de la plante ?

Le CBD étant très demandé en ce moment, plusieurs moyens de l’extraire des feuilles de la plante ont été élaborés pour en tirer le maximum. Il existe en tout 3 méthodes d’extraction du CDB.

  • L’extraction avec de l’huile.

  • L’extraction avec des solvants.

  • L’extraction au CO2.

L’extraction à base d’huile est de loin la plus saine parce qu’elle ne nécessite pas l’ajout de produits chimiques qui peuvent être nocifs pour le corps. C’est aussi une méthode pratique et facile qui permet d’obtenir rapidement du CBD. Le principe est simple, il faut chauffer des bourgeons de CBD ce qui va provoquer l’élimination de toutes les autres substances contenues dans les bourgeons à l’exception du CBD. Cette méthode produit de l’huile riche en CBD qui est très appréciée pour son goût mais qui, malheureusement, reste très coûteuse et difficile à conserver. Cette méthode est généralement plus appropriée pour un usage personnel que pour une très grande production.

Quand on parle de l’utilisation de solvants pour extraire du CBD, on parle notamment de l’utilisation d’une liste de différents types de solvants et alcools (éthanol, hexane, propane ou butane) qui permettent de séparer le CBD des autres principes actifs présents dans les bourgeons, pour ne laisser qu’une pâte de CBD après leur évaporation. Cette méthode d’extraction est de loin la plus nocive car elle ne garantit pas que le produit final, c’est-à-dire la pâte de CBD, garde ses vertus thérapeutiques ou qu’il ne soit pas totalement décontaminé après l’évaporation de tous ces solvants. Il est donc très déconseillé de consommer du CBD obtenu par cette méthode.

Pour finir, la dernière méthode qui est de loin la plus utilisée, la plus saine et la plus efficace, c’est l’extraction au CO2. L’extraction au CO2 ou extraction supercritique consiste à éliminer le CBD présent dans la plante de chanvre en utilisant du gaz carbonique à très haute pression. Le CO2 à très grande pression va commencer à se comporter comme un liquide et permettra d’extraire le maximum de CBD de la plante. Le résultat est un isolat de CBD très concentré et non contaminé. Cette méthode doit se faire uniquement avec un matériel professionnel et donc elle n’est pas accessible à tout le monde.

Laisser un commentaire